SANTÉ : LES 7ÈMES JOURNÉES MÉDICALES OUVERTES À CONAKRY

Publié par : Amara Nabé •  article mise à jour : 6 novembre 2017
SANTÉ : LES 7ÈMES JOURNÉES MÉDICALES OUVERTES À CONAKRY

Les étudiants de Médecine et Pharmacie ont étés conviés aux 7 èmes journées médicales Guinée-Région-Rhône-Alpes et 5ème Congrès du COSA CMF du 28 octobre au 02 novembre au Palais du peuple. Ce fut l’occasion d’éveiller leurs consciences, d’échanger avec des médecins renommés de la République de Guinée, de la France et de la sous-région, d’acquérir de nouvelles connaissances, en leur enrichissant auprès des professionnels de la santé et leur formant aux métiers qui les attendent.

Les thèmes qui ont étés abordés lors des 7èmes journées médicales sont les suivants :
• Le rôle de l’écrit dans la formation médicale ;
• Santé de la mère et de l’enfant- Fistules ;
• Odontologie et chirurgie maxillo-faciale ;
• Après Ebola : quelles perspectives pour la Guinée ?
• Médicrime : quelles perspectives ? Quels enjeux pour l’Afrique ?
• Communications libres.

Les scientifiques de la Guinée et la Région Rhones-Alpes ont procédé, ce lundi 30 octobre, au palais du peuple à l’ouverture officielle des 7ème Journées Médicales et le 5ème congrès du COSA-CMF. Axée sous le thème, ‘’le livre dans la formation médicale’’. Cette cérémonie a connue la présence du ministre et porte-parole du gouvernement, l’ambassadeur de la France en Guinée et les scientifiques venants de la sous-région et des pays Rhône-Alpes.

Selon le ministre de la santé, ces 7ème journées scientifiques médicales de région Guinée Rhône-Alpes se tiennent dans un contexte post Ebola pour la république de Guinée. « Il faut le rappeler que la dernière s’est tenue, il y a deux ans en plein Ebola. Malgré tout, le monde scientifique s’est réuni pour discuter et débattre d’un certain nombre de sujets de la santé. Comme, je disais elle se tient dans un contexte de poste Ebola, il s’agit surtout de se focaliser sur les leçons apprises pendant cette épidémie la maladie à virus Ebola. Discuter ensemble des perspectives et échanger donc entre scientifiques non seulement de la région africaine mais aussi des scientifiques venus d’ailleurs pour de meilleure perspective dans le secteur de santé en république de Guinée », a précisé le ministre Dr Abdourahamane Diallo.

De son côté, Hadja Rabiatou Serah Diallo a tout d’abord salué cette initiative
, « il faut se féliciter de cette journée médicale parce que la santé est tout pour un être humain. Donc éduquer, former et assurer la santé de la population, c’est une bonne chose surtout se rapprocher de la population. Et si ce genre de concertation est initié, je pense qu’il faut appuyer. Et au niveau du conseil économique et social notre souci justement, nous avons une commission qui s’occupe de l’éducation et de la santé. Et nous allons les accompagner surtout que le rôle et la mission du CES, c’est donner les avis et les recommandations au chef de l’Etat et à l’assemblée nationale. Donc, on va étudier en profondeur auprès du ministère de la santé pour en savoir plus », a rassuré la présidente du conseil économique et social.

Prenant la parole, l’Ambassadeur de la France en Guinée reste convaincu que les travaux seront denses, riches et utiles, « et que ces journées représenteront une véritable opportunité pour les deux pays en matière d’échanges, d’expériences et de projet pour un partenariat nouveau », a fait savoir le diplomate français.

http://guineesynthese.com